Skip to content

Comment faire un bon jeu ?

octobre 21, 2012

Bonjour a toutes et a tous .

Me revoilà pour un nouveau tutoriel sur la façon de comment faire un bon jeu .

Attention, je n’ai nullement et en aucun cas la prétention de dire que mes conseils sont Les conseils a suivre ( Avec un L Majuscule s’il vous plait !), ce sont simplement mes conseils pour éviter que votre jeu ne fasse un Flop .

Bon commençons par ce qui me pense le plus basique …

Scénario, changez les bon sang !

 

Par pitié, combien de fois dans un jeu vidéo ai-je vu le jeune élu des dieux qui sauver le monde ainsi que sa bien aimé d’un grand méchant venu de l’espace ? Bien sûr, certains me diront : « Ouai ben d’abord, y’a des jeux commerciaux qui le font et ça marche bien, alors pourquoi le mien ne marche pas !? » . Et bien il peut y’avoir plusieurs raisons : Jeu connu, Gameplay, personnages et autres critères qui rattrapent le tout etc …

Seulement la, dans un jeu amateur, si vous n’avez pas un super graphiste, un mega game-designer et un bon scénariste, vous n’arriverez a rien, le monde de l’amateurisme est dur, mais il ne faut pas le prendre mal, c’est en faisant qu’on apprend .

Bien sûr, il y’a d’autres cas, comme le Background tiens ! En effet, chez les débutants, la priorité n’est en aucun cas le background, ils veulent se dépêcher de faire un projet pour le montrer a tout le monde et être applaudi …

Le background c’est le monde dans lequel vas se développer votre jeu, les races, la géographie, mais aussi la faune et la flore et tout ces tas de petits détails qui font un bon jeu .

Il faut donc travailler son background mais attention …

Background : Comment s’appelle cette race déja ?

 

Et oui, certains amateurs s’appliquent tellement a faire un background complet et efficace qu’ils en oublient le principal : Ne pas trop en faire .

En effet, les débutants se mettent a inventer des noms de monstres, puis des noms de races, puis des époques et des dates compliqués, des mois, des semaines, puis des jours sont renommés !

Alors il faut se mettre a la place du joueur : « Retiendra t’il tout ça ? » Bien sûr que non .

C’est bien d’inventer des noms de races, de faire des dates et des époques, mais n’en mettez pas trop, je vous en prie. Il est totalement inutile et superflue d’inventer des noms de jours et de mois, a moins que vous ayez envie que le joueur se perde ? Mais bien sûr, une pièce de théâtre n’est rien sans ses acteurs, alors en scène !

Personnages : Charismatique ? Bien sûr … Que non !

 

L’une des principales erreurs des débutants est de faire des héros archi-Stéréotypé . Je vous explique, un personnage stéréotypé est un personnage que l’on voit tout le temps dans les jeux vidéos, bien qu’il n’ait pas la même apparence (bien que des fois ça arrive) il reste identique niveau caractère : Brave, courageux, beau, fort, musclé etc … Et oui ! Les qualités c’est bien, mais il faudrait peut être inventer des défauts vous ne pensez pas ?Image

Ralph, héros de base de la série RPG Maker VX, plus stéréotypé, je meurs.

Si nous prenons Ralph, de la série RPG Maker VX, c’est certainement le personnage le plus repris dans les jeux fait avec ce moteur, et pourquoi ? Car c’est le personnage de base et qu’il a l’air classe .

Mais ce n’est pas ça qui le rend stéréotypé, c’est la mentalité que les makers amateurs et débutants lui donnent, des qualités, des qualités, des qualités, mais zéro défauts . Ah si, parfois il adore manger (On se demande pourquoi, peut être l’effet de mode Naruto)

Image

 Naruto, personnage idiot et c’est ce qui fait le succès de la série 

Donc le jour ou vous ferez vos personnages, pensez a mettre deux fois moins de défauts que de qualités (Eh ! Faut pas que ça soit un boulet quand même)

Mais nous allons tout de suite nous attaqué a l’apparence de vos personnages, choix primordiale dans la conception d’un jeu .

Prenons l’exemple du personnage de mon projet : Exodus : Renaissance . Certes le personnage n’est pas des plus développé graphiquement, mais niveau design, il y’a tout un tas d’indice sur le type de personne qu’il est

Image

Samson, personnage principal du projet Exodus : Renaissance

Donc sur ce personnage nous pouvons voir sa cape noir, qui pousse a croire qu’il vient d’un milieu riche mais sombre, ses cheveux roux qui se montrent cohérent avec le background qui veut que les personnages roux soient des envoyés des dieux, sa ceinture rouge en vrac qui pend le long de son pantalon peut pousser a penser qu’il est jeune et lui donne un certain coté classe et une longue épée noire pour accentuer le coté mystèrieux . D’un point de vue graphique, ce personnage ressemble un peu à Sephiroth, personnage de Final Fantasy VII ayant connu un succès énorme .

Pensez donc a distinguer vos personnages en rapport de ces origines, de son milieu social et du background .

Mais que serait tout ça si ça n’était pas accompagner d’un bon gameplay ?

Gameplay : Il faut tuer des monstres et …? Ah c’est tout ?

 

Et oui, le Gameplay, ce qui fait principalement qu’un jeu est intéressant, les systèmes et les possibilités que votre jeu offre au joueur, la durée de vie etc …

En bref, le Gameplay est LE point a ne pas rater dans un jeu .

Mais comment faire ?

Bien nous allons prendre l’exemple d’un des jeux les plus connus de tout les temps, je suis sur que vous avez deviné, Mario Bros .

ImageMario bros, l’un, des jeux les plus connus de tout les temps

Bref, si on regarde Mario Bros, l’histoire : Un plombier italien et moustachus qui doit sauver une princesse d’un godzila en pleine crise de nerf . Non, vous l’aurez deviner rien a rattraper du coté du scénario, ni des persos . Le background est basique avec des mondes normaux . Mais comment ça a marché alors ? Vous l’aurez deviner, ce qui fait le succès de Mario Bros est son gameplay .

Regardez la quantité astronomique de possibilité que vous avez, en fracassant des blocs vous pouvez obtenir sois des bonus ou des pièces, en tuant un koopa, vous obtenez sa carapace que vous pourrez faire rouler a terre pour tuer d’autres ennemis, les bonus permettent de vous transformer ou de gagner des vies, et si vous atteignez cent pièces, vous obtenez une nouvelle vie . Des tuyaux qui permettent de prendre des raccourcis secret ou d’obtenir des bonus, des Yoshis même pour aller plus vite, vous l’aurez compris; un jeu de plate-forme comme celui-ci, ça dépote du tonerre a l’époque . D’ailleurs Mario a toujours eu une longueur d’avance jusqu’a ce que les développeurs soient a cours d’idées et qu’ils fassent des remakes sur les nouvelles consoles a la mode, et oui, le gameplay innovateur du mario de l’époque est perdu, mais ils marchent quand même grâce a la saga .

En bref, faire un gameplay innovateur peut être un pari risqué, mais si vous le remporter, votre jeu fera un franc succès .

Merci d’avoir lu !

Mister Joke (o:

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :